USA: Derek Chauvin jugé coupable du meurtre de George Floyd

par Jonathan Allen
·2 min de lecture
USA: DEREK CHAUVIN JUGÉ COUPABLE DU MEURTRE DE GEORGE FLOYD

par Jonathan Allen

MINNEAPOLIS (Reuters) - Derek Chauvin, ancien policier de Minneapolis, a été reconnu coupable mardi par un jury populaire de tous les chefs d'inculpation pour la mort de George Floyd, un Noir américain dont le décès a été à l'origine d'un vaste mouvement de dénonciation des violences policières et du racisme aux Etats-Unis et dans le monde.

Au terme de trois semaines de procès, de visionnage de vidéos et de dépositions de 45 témoins, les 12 jurés qui avaient commencé à délibérer lundi ont jugé Derek Chauvin coupable d'homicide et de meurtre aux deuxième et troisième degrés.

Le système judiciaire du Minnesota prévoit une peine de 12 ans et demi de prison pour meurtre en cas de première condamnation, ce qui est le cas de Derek Chauvin.

Les procureurs pourraient toutefois demander une peine allant jusqu'à 40 ans de prison contre cet ancien policier blanc de 45 ans si le juge Peter Cahill, qui a présidé le procès, retient des "circonstances aggravantes".

Alors que les condamnations de policiers sont relativement rares aux Etats-Unis, les 12 jurés ont considéré que Derek Chauvin s'était rendu coupable de meurtre involontaire, notamment en infligeant à George Floyd des "préjudices corporels intentionnels" et "un acte éminemment dangereux pour autrui", et d'homicide involontaire par "négligence coupable".

George Floyd est mort le 25 mai 2020 après avoir été maintenu au sol pendant plus de neuf minutes par Derek Chauvin, mains menottées dans le dos et un genou du policier appuyé sur son cou alors qu'il disait ne plus pouvoir respirer. La scène a été filmée par des passants et diffusée sur les réseaux sociaux.

Trois policiers qui accompagnaient Derek Chauvin lors de l'arrestation de George Floyd, soupçonné d'avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes, comparaîtront en procès à leur tour dans le courant de l'année pour complicité. Ils ont aussi été limogés de la police.

Un imposant dispositif de sécurité et des troupes de la Garde nationale ont été déployés autour du tribunal de Minneapolis à l'approche du verdict, tandis que de nombreux commerces se sont barricadés par crainte d'émeutes.

(Jonathan Allen; version française Bertrand Boucey, édité par Jean Terzian)