USA: croissance de 6,4% du PIB en rythme annualisé au 1er trimestre

par Lucia Mutikani
·2 min de lecture
USA: CROISSANCE DE 6,4% DU PIB EN RYTHME ANNUALISÉ AU 1ER TRIMESTRE

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l'économie américaine s'est accélérée au premier trimestre grâce à un soutien budgétaire massif aux ménages et aux entreprises, montre la première estimation du produit intérieur brut publiée jeudi par le département du Commerce.

Le PIB des Etats-Unis a progressé de 6,4% en rythme annualisé sur les trois premiers mois de l'année alors que les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une croissance légèrement inférieure, à 6,1%, après 4,3% au dernier trimestre 2020.

L'économie américaine rebondit plus vite que ses principales concurrentes, portée par des plans d'aide gouvernementaux colossaux et la reprise de la demande avec la levée des mesures de restriction grâce aux progrès de la vaccination contre le COVID-19.

La Réserve fédérale américaine, dont le soutien monétaire contribue également à soutenir la croissance, a pris acte mercredi des progrès de la reprise économique tout en jugeant qu'il était trop tôt pour démanteler l'arsenal déployé depuis plus d'un an face à la crise du coronavirus.

Les plans de relance budgétaire se succèdent, avec notamment un programme de près de 1.900 milliards de dollars (1.571 milliards d'euros) adopté le mois dernier par le Congrès.

Le président Joe Biden, qui vient de franchir le cap des 100 jours de mandat, ne compte pas en rester là puisqu'il a dévoilé mercredi lors d'un discours devant le Congrès un projet de 1.800 milliards de dollars pour les familles et l'éducation.

En y ajoutant un plan de près de 1.300 milliards de dollars pour les infrastructures et l'emploi dévoilé précédemment, l'administration Biden propose de mettre sur la table quelque 4.000 milliards de dollars, soit l'équivalent du budget fédéral annuel.

Ces dépenses considérables soulèvent des oppositions dans le camp républicain mais également des réticences de la part des démocrates les plus modérés et font craindre à de nombreux économistes une accélération de l'inflation et une surchauffe de l'économie.

Le président de la Fed, Jerome Powell, estime pour sa part que la hausse de l'inflation ne sera que temporaire et juge nécessaire le maintien d'une politique monétaire extrêmement accommodante pour oeuvrer au rétablissement du plein emploi.

De nombreux économistes estiment que la croissance américaine pourrait dépasser 7% sur l'ensemble de cette année, ce qui constituerait la meilleure performance de la première économie mondiale depuis 1984. En 2020, le PIB américain s'est contracté de 3,5%, sa plus forte chute depuis 74 ans.

(version française Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)