USA: Borrell se réjouit de l'arrivée d'un président "qui ne nous considère pas comme un ennemi"

·1 min de lecture
USA: BORRELL SE RÉJOUIT DE L'ARRIVÉE D'UN PRÉSIDENT "QUI NE NOUS CONSIDÈRE PAS COMME UN ENNEMI"
USA: BORRELL SE RÉJOUIT DE L'ARRIVÉE D'UN PRÉSIDENT "QUI NE NOUS CONSIDÈRE PAS COMME UN ENNEMI"

BRUXELLES (Reuters) - Le porte-parole de la diplomatie européenne s'est félicité lundi de la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, qui va, selon lui, permettre à l'Union de coopérer à nouveau avec "un président des Etats-Unis qui ne nous considère pas comme un ennemi".

"Ce n'est un secret pour personne que les quatre dernières années ont été compliquées en termes de relations UE-USA", écrit Josep Borrell sur son blog.

"Elles ont été marquées par de nombreux désaccords politiques. Et nous avons même vu certains des principes que nous considérions comme le fondement du partenariat transatlantique s'éroder, et parfois même se vider de leur substance", poursuit-il.

"Nous travaillons ensemble depuis longtemps sur la base de valeurs partagées. Nous nous réjouissons donc d'avoir l'opportunité de travailler à nouveau avec un président américain qui ne nous considère pas comme un 'ennemi' ou qui pense que l'UE a été créée pour 'profiter des Etats-Unis'", ajoute le diplomate, évoquant des déclarations de Donald Trump.

Josep Borrell invite par ailleurs ses pairs européens à encourager Washington à "revenir à la table" de l'accord de Paris sur le climat, à redevenir partie intégrante du traité sur le programme nucléaire iranien, à coopérer avec l'Organisation mondiale de la santé et à adopter une attitude constructive sur les échanges internationaux comme à l'égard de l'Otan.

(John Chalmers, version française Jean-Philippe Lefief)