USA: arrêté pour avoir provoqué une crise d'épilepsie avec un tweet

Provoquer une crise d'épilepsie à l'aide d'un tweet: voilà le mode opératoire utilisé par un pro-Trump pour "punir" un journaliste de Newsweek jugé trop critique envers le président.

Les autorités américaines ont interpellé un homme soupçonné d'avoir provoqué la crise d'épilepsie d'un journaliste en lui envoyant un message sur Twitter avec une lumière stroboscopique pour le punir de ses critiques visant Donald Trump. Le 15 décembre, le journaliste de Newsweek Kurt Eichenwald était à son domicile de Dallas (sud) lorsqu'il a ouvert un message reçu sur son compte Twitter par un internaute s'identifiant sous le pseudonyme "@jew_goldstein".

Pour le conseil de Kurt Eichenwald, Steven Liberman, cité par le New York Times, ce serait la première fois qu'un message sur un réseau social est conçu pour causer un dommage physique au destinataire et pas seulement psychologique.

"Tu mérites une crise pour tes messages", disait l'internaute, sur fond de lumière stroboscopique. Cette lumière est connue pour déclencher des crises chez certains épileptiques et c'est précisément la réaction qu'elle a provoqué sur Kurt Eichenwald.

Des séquelles pendant plusieurs jours

Selon son avocat, cité par le New York Times, les suites de la crise ont handicapé le journaliste durant plusieurs jours, notamment pour parler ou se servir de sa main gauche. Selon l'enquête, l'agresseur faisait référence aux critiques formulés par Kurt Eichenwald contre Donald Trump, ont indiqué des médias américains.

Le ministère de la Justice a indiqué vendredi avoir interpellé un suspect, John Rivello,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages