USA: Les élus s'opposent sur des changements au plan de relance

par Andy Sullivan et Richard Cowan
·2 min de lecture
USA: LES ÉLUS S'OPPOSENT SUR DES CHANGEMENTS AU PLAN DE RELANCE

par Andy Sullivan et Richard Cowan

WASHINGTON (Reuters) - Les républicains et les démocrates de la Chambre des représentants se sont opposés jeudi sur les modification à apporter au plan de 2.300 milliards de dollars (1.887 milliard d'euros) destiné à lutter contre les effets de la pandémie et à relancer l'économie, accentuant les incertitudes suscitées par le refus de Donald Trump de signer le texte en l'état.

Les démocrates ont proposé d'augmenter les aides directs versées aux Américains à 2.000 dollars contre 600 dollars actuellement prévus dans le projet de loi dans le cadre du plan de relance à l'économie, répondant ainsi à l'une des demandes de Donald Trump.

Mais les républicains ont rejeté la proposition, qu'ils jugent trop coûteuse.

Ils ont en revanche essayé de faire modifier le montant de l'aide destinée aux pays étrangers, une autre exigence du président américain à laquelle les Démocrates font obstacle.

La démocrate Nancy Pelosi a déclaré que la Chambre des représentants, dont elle est la présidente, organiserait lundi un vote sur le relèvement du montant du chèque envoyé aux Américains.

De nombreux démocrates jugent notamment insuffisante l'enveloppe de 892 milliards de dollars (732 milliards d'euros) destinée à faire face à la pandémie, qui a tué près de 320.000 Américains.

"Quelle ironie de fermer le gouvernement fédéral en période de crise pandémique, au moment même où les services gouvernementaux sont le plus nécessaires", a déclaré le chef de la majorité démocrate à la Chambre, Steny Hoyer, lors d'une conférence de presse.

Sans la signature de Donald Trump, les allocations chômage devraient expirer samedi et les administrations fermeront leurs portes à partir de mardi.

Pour éviter un "shutdown", le Congrès devra faire adopter une quatrième loi de financement provisoire avant lundi minuit. Pour y parvenir, les élus auraient besoin de la coopération de Donald Trump, encore rongé par sa défaite à la présidentielle de novembre face au démocrate Joe Biden.

(Avec Brad Heath et Steve Holland, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)