US Open : Clara Burel se sort d’un match incroyable et passe les qualifications

La jeune Française Clara Burel s’est qualifiée pour le tableau principal de l’US Open au terme d’un match épique contre la Japonaise Misaki Doi (photo prise en avril 2022 durant le tournoi de Madrid).
Mateo Villalba / Quality Sport Images / Getty Images La jeune Française Clara Burel s’est qualifiée pour le tableau principal de l’US Open au terme d’un match épique contre la Japonaise Misaki Doi (photo prise en avril 2022 durant le tournoi de Madrid).

Mateo Villalba / Quality Sport Images / Getty Images

La jeune Française Clara Burel s’est qualifiée pour le tableau principal de l’US Open au terme d’un match épique contre la Japonaise Misaki Doi (photo prise en avril 2022 durant le tournoi de Madrid).

TENNIS - C’est une histoire d’averses, de sieste et finalement d’un immense soulagement. Ce vendredi 26 août, la tenniswoman française Clara Burel a obtenu sa qualification pour le tableau principal de l’US Open, dernier tournoi du Grand chelem de la saison, au terme d’une rencontre et même d’une journée épiques.

Opposée à la Japonaise Misaki Doi au dernier tour des qualifications, la Bretonne de 21 ans aura effectivement lutté pendant six heures entre son entrée sur le court et le dernier point de sa victoire, elle a dû sauver cinq balles de match et même eu le temps de s’offrir une sieste du fait d’une longue interruption liée à la pluie, comme le racontent nos confrères de L’Équipe.

Si l’on compte le temps de jeu effectif, la Française a bataillé pendant près de trois heures (2-6, 6-4, 7-6 [10]). Mais alors que son adversaire l’avait totalement acculée dans la manche décisive, et qu’elle se retrouvait à devoir défendre une balle de match à (5-6) sur son service, une violente averse a interrompu la partie au pire des moments. Ou au meilleur, comme la suite allait le prouver…

Au retour des vestiaires, et après avoir donc piqué un somme, Clara Burel est effectivement parvenue à se sortir de l’ornière malgré une première balle une nouvelle fois défaillante au service (sur le match, elle a réussi 11 aces, mais aussi 8 doubles fautes et seulement passé 51 % de première balle).

Un choc pour son entrée dans le tableau principal

Revenue donc à six jeux partout, elle s’est alors lancée à toute vitesse dans le « super tie-break ». Mais en tête à 4 points à 2, de nouvelles gouttes de pluie ont de nouveau contraint les organisateurs à suspendre le match. Et c’est ainsi qu’en dépit du stress qui l’a pourtant empêchée de manger tout au long d’une journée interminable, la jeune femme a réussi, une fois de retour sur le court, à surmonter ce scénario fou pour arracher la qualification, remportant le « super tie-break » sur le score de 12-10.

La voilà donc qualifiée pour le tableau principal à Flushing Meadows. Et mieux vaut espérer que le déroulé ubuesque de ce match lui aura donné courage et assurance pour la suite de son séjour américain car le sort lui réserve un obstacle de taille pour le premier tour, où elle retrouvera Elena Rybakina, qui vient tout juste de remporter Wimbledon. Reste donc à Clara Burel à réussir un nouvel exploit.

À voir également sur le HuffPost : La joueuse de tennis russe Daria Kasatkina fait son coming-out

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi