US Open: Carlos Alcaraz s'impose et devient le plus jeune N.1 mondial de l'histoire

C'est l'avènement de Carlos 1er: dans la plus grande arène de tennis du monde, le court Arthur-Ashe, Carlos Alcaraz est devenu à 19 ans le plus jeune N.1 mondial en remportant l'US Open, son premier tournoi du Grand Chelem, aux dépens du Norvégien Casper Ruud.

L'Espagnol s'est imposé 6-4, 2-6, 7-6 (7/1), 6-3 en 3h20.

Quatrième mondial en arrivant à Flushing Meadows, il est le premier joueur de moins de 20 ans à accéder au sommet de la hiérarchie mondiale. Auparavant, le plus jeune N.1 était l'Australien Lleyton Hewitt qui avait 20 ans et 9 mois lorsqu'il est devenu N.1 le 19 novembre 2001.

Ruud (7e), âgé de 23 ans et qui avait joué sa première finale majeure en juin à Roland-Garros, deviendra N.2 lundi. Il pouvait lui aussi devenir N.1 en cas de titre.

Cette finale parachève un tournoi ébouriffant pour l'Espagnol qui est devenu le finaliste ayant passé le plus de temps sur le court durant un tournoi du Grand Chelem avec un total de 23h40. Le précédent record était détenu par le Sud-Africain Kevin Anderson lorsqu'il avait perdu en finale à Wimbledon en 2018 après avoir passé 23h20 sur le court.

Alcaraz a fait étalage de toute la panoplie de son talent, physique, tactique et tennistique. Mais le réputé austère Norvégien n'a pas été en reste pour assurer le spectacle. A plusieurs reprises, les près de 24.000 spectateurs se sont levés dans d'assourdissantes ovations pour l'un ou l'autre des deux joueurs.

- Points spectaculaires -

Dans le premier set, Alcaraz a réussi le break pour mener 2-1 et a conservé l'avantage. Preuve du respect entre les deux gladiateurs, Ruud a reconnu qu'une balle avait doublé dans son camp et ainsi donné le point à son adversaire alors qu'il était mené 4-3.

Tandis qu'Alcaraz a semblé mettre la main sur le match, c'est Ruud qui a dominé le deuxième set en prenant à deux reprises le service d'Alcaraz.

La troisième manche a débuté par un break d'Alcaraz, mais Ruud a refait son retard pour revenir à 2-2.

A 4-4 et 30/30, l'Espagnol a terminé à plat ventre -mais sur une faute- un nouveau point phénoménal, provoquant une ovation debout qui a fait trembler les murs du court Arthur-Ashe.

Pratiquant un niveau de jeu très élevé, les deux hommes en sont arrivés au tie break.

Alors qu'il avait perdu les quatre tie breaks joués jusque-là depuis le début du tournoi, Alcaraz a cette fois nettement dominé ce jeu décisif.

Dans la quatrième manche, il a pris le service de Ruud une dernière fois pour mener 4-2 et maintenir son avantage jusqu'à la victoire finale, convertie sur sa seconde balle de match.

nip-ig/ybl