Ursula von der Leyen fixe le cap annuel de l’UE

·3 min de lecture

Il s'agit du grand rendez-vous annuel pour la présidente de la Commission européenne : le discours sur l’état de l’Union. Cet exercice permet de présenter les réalisations de l'année écoulée et d’annoncer l'agenda politique pour les mois à venir.

Ursula von der Leyen est revenue longuement sur la crise sanitaire. "Nous avons suivi la science. Nous avons tenu nos engagements en Europe. Nous avons tenu nos engagements dans le monde. Nous l'avons fait de la bonne manière, parce que nous l'avons fait à l'européenne. Et ça a fonctionné!", s’est félicitée la responsable allemande. La présidente de la Commission s'est engagée à donner 200 millions de doses aux pays les plus pauvres.

Ursula von der Leyen veut faire de la lutte contre le covid-19 et le changement climatique le coeur de l'action de l'UE tout en signalant que la migration et le respect de l'Etat de droit demeurent des thèmes prioritaires. Elle a aussi abordé la question sécuritaire avec la tenue l'année prochaine d'un sommet sur la défense européenne. Pour analyser cette allocution Euronews a interrogé Dara Murphy, conseiller auprès de Rasmussen Global et ancien ministre irlandais des Affaires européennes.

Euronews :

Avez-vous été surpris par le discours d'Ursula von der Leyen?

Dara Murphy :

Heureusement rien ne m'a surpris. Je pense que les Européens ont eu assez de surprise au cours des deux dernières années. Mais oui je pense que d'une façon générale elle a appuyé sur les bons boutons. Vous savez son discours définit où nous en sommes sur les deux grands sujets : le covid et le climat. Et elle expose comment l'Europe peut prendre une position géopolitique plus forte, selon elle. Et puis je pense que dans l'ensemble, à une ou deux exceptions près, elle a abordé tous les dossiers majeurs: l'Etat de droit, la sécurité, la croissance et bien d'autres.

Euronews :

Vous citez certains de ces thèmes. Sur lesquels vous a-t-elle le plus convaincu?

Dara Murphy :

Je trouve qu'elle était plus convaincante sur la défense et la sécurité. Elle a annoncé la tenue d'un sommet sur la Défense sous présidence française, il y aura une communication sur l'Otan, ainsi qu'une déclaration conjointe de l'UE et de l'Alliance Atlantique. Mais le plus fort était peut-être sur la sécurité. Lorsqu'elle a évoqué une proposition de loi sur la résilience, sur la cyber-résilience et elle a aussi évoqué les dangers que les ordinateurs portables et les téléphones portables peuvent représenter pour la sécurité de l'Europe. Je pense qu'elle va dans la bonne direction.

Euronews :

Certains estiment qu'elle restée trop timide sur l'Etat de droit et qu'elle n'a pas mentionné la Pologne et la Hongrie. Qu'en pensez-vous?

Dara Murphy :

Elle a évoqué deux autres pays membres : la Slovaquie et Malte dans le cadre d'enquêtes journalistiques sur des affaires de corruption. Et pour être juste, je ne doute pas qu'il y ait un dialogue fort de la Commission avec la Hongrie et la Pologne. Les désigner directement à ce stade aurait été contreproductif, en particulier si, nous l'espérons, il y a des progrès qui se déroulent en coulisse.

Euronews :

Le discours est passé mais les défis restent pour Ursula von der Leyen. La Commission est-elle sur de bons rails?

Dara Murphy :

Je pense que les deux premières années de son mandat et les deux premières années du mandat du Parlement européen, qui sont simultanées, consistent à établir dans une large mesure ce que l'on compte faire. Nous avons eu le covid, nous avons le paquet climat. Maintenant il s'agit de mettre en oeuvre. Maintenant nous avons besoin des détails et préciser comment nous allons parvenir à ces mesures, comme protéger l'emploi, notre économie et atteindre les objectifs. Mais de façon à ne pas diviser l'Europe socialement et c'est un objectif plus important que fixer les grandes lignes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles