Urgences : le nouveau forfait payant pour les patients validé par l'Assemblée

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'intérêt de ce forfait, plafonné à 18 euros, "n'est pas financier mais de mobiliser du personnel à l'hôpital pour faire autre chose que de la facturation", a défendu le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Il remplacera l'actuel "ticket modérateur", qui laisse à la charge du patient 20% du coût de ses soins. L'Assemblée nationale a voté, dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 octobre, le principe d'un nouveau "forfait" de 18 euros pour les patients allant aux urgences sans être hospitalisés par la suite.

Ce "forfait patient urgences" a été acté dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale. L'actuel reste à charge est de 19 euros en moyenne à l'hôpital public, mais il peut être très élevé pour certains patients, a souligné le rapporteur général Thomas Mesnier (LREM), évoquant avec cette réforme un "enjeu de simplification". "C'est une mesure qui ne rapporte rien", a aussi affirmé le ministre de la Santé, Olivier Véran.

L'intérêt n'est pas financier, mais de mobiliser du personnel à l'hôpital pour faire autre chose que de la facturation.

Olivier Véran, ministre de la Santé

Le ministre a assuré au député socialiste Boris Vallaud qu'il n'y avait pas, par ce biais, d'objectif de régulation des passages aux urgences, qui connaissent un engorgement. François Ruffin, député La France insoumise, a toutefois fait part de son "inquiétude que [ce forfait] contribue à être un obstacle aux soins" (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi