Urgences : ce qui change au 1er janvier

·1 min de lecture
Au 1er janvier, la tarification des urgences change : pour les patients non-hospitalisés, un forfait pouvant atteindre près de 20 euros est mis en place.

Au 1er janvier, note « Le Figaro », la tarification des urgences change. Un passage sans hospitalisation pourra coûter jusqu'à 20 euros.

C'est une petite révolution. À partir du 1er janvier 2022, la tarification des urgences va changer. Fini le forfait « accueil et traitement des urgences », auquel s'ajoutait un ticket modérateur dont le montant variait en fonction des soins fournis au patient. Place, désormais, au « forfait patient urgences », qui remplace les deux précédents systèmes, et plafonnent le tarif à 19,61 euros. Ce forfait, qui ne s'applique que pour les patients dont le passage aux urgences n'est pas suivi d'une hospitalisation, dépendra de la situation de ces derniers. 

Ainsi, précise Le Figaro, les malades souffrant d'une « affection longue durée » ne devront s'acquitter que de 8,51 euros. Cela concerne les malades se remettant d'un AVC invalidant, les patients séropositifs, etc. En revanche, les femmes enceintes de plus de six mois, les enfants victimes de violence, les victimes de terrorisme et les malades du Covid-19 ne devront s'acquitter d'aucun paiement.

À LIRE AUSSI EXCLUSIF. Les 50 meilleurs hôpitaux de France

Lutte contre les impayés

La réforme, qui devait initialement être mise en place dès le 1er septembre 2021, a notamment pour objectif de faciliter la facturation, et de lutter contre les impayés. Auparavant, les patients ne recevaient leur facture que plusieurs semaines après leur passage aux urgences, et ne découvraient le montant qu'à ce moment-là. Une somme composée de l'ancien forfait « accueil et traitement », tarifé à 25,28 euros (ou 40 euros entre minuit et 6h [...] Lire la suite

VIDÉO - Un infirmier alerte sur le burn out des soignants aux urgences

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles