Universités : la vaccination, condition sine qua non d'une rentrée en présentiel

·1 min de lecture

Alors que les vacances viennent de commencer, l'heure est déjà à la préparation de la rentrée universitaire. Et ce après une année particulière marquée par les cours à distance en raison de l'épidémie de coronavirus, les problèmes économiques et psychologiques de nombreux étudiants, mais aussi la menace d’une quatrième vague déjà envisagée. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, s'est exprimée vendredi sur les conditions de ce retour sur les campus. 

>>Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"La vaccination nous permettra de maintenir le présentiel"

À ce stade, le scénario d’une rentrée en présentiel est privilégié, tant par le ministère que par la conférence des présidents d'université. Mais Frédérique Vidal a été très claire : il faut absolument que les étudiants soient vaccinés. "Si, à la rentrée, nous voyons que l'épidémie repart, le fait qu'ils soient vaccinés nous permettra de maintenir le 100% présentiel dans les établissements", a-t-elle indiqué. "S'ils ne le sont pas suffisamment, à ce moment-là nous prendrons les mesures nécessaires."

"Pas une menace", certifie la ministre, "juste la réalité". Selon les études de Santé Publique France, 71% des étudiants âgés de 18 à 24 ans ont commencé leur processus vaccinal ou font part de leur intention de se faire vacciner. "Il faudrait que ce soit du 100 %", répond Frédérique Vidal. Et surtout que cette vaccination soit finalisée avant la reprise pour éviter ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles