Universités. Des milliers d’étudiants empêchés de venir étudier au Canada

·1 min de lecture

Des milliers d’étudiants étrangers n’ont pas pu commencer leurs cours en présentiel au Canada en raison des retards d’Immigration Canada pour émettre leur permis d’études.

‘‘Nous nous inquiétons de la réputation du Québec et du Canada à l’international’’, écrivent les ministres québécoises de l’Enseignement supérieur et de l’Immigration, Danielle McCann et Nadine Girault. Dans une lettre aux autorités canadiennes de l’immigration, dont La Presse a obtenu copie, elles évoquent leurs ‘‘vives préoccupations quant à la délivrance de permis d’études’’ et constatent à ce sujet ‘‘de nombreux retards qui causent énormément de stress et même de la détresse auprès de nombreuses familles’’.

À lire aussi: 2021-2022. Où faire ses études à l’étranger malgré la pandémie ?

La Presse rapporte ainsi que plus de 600 jeunes étudiants étrangers n’ont pu faire leur entrée dans les seuls collèges québécois. Un Français qui a inscrit son fils dans un collège de la région de Montréal et qui a requis l’anonymat a confié au journal que son fils a soumis son dossier dans les délais requis et qu’on lui a assuré que son permis d’étude serait livré début août. ‘‘On n’a pas de plan B !’’ lance-t-il.

Immigration Canada invoque des crises

Un porte-parole du ministère canadien de l’Immigration, Rémi Larivière, affirme au quotidien qu’il comprend la frustration ressentie par les demandeurs de permis d’études, mais que

la pandémie a eu des répercussions importantes sur le système d’immigration au Canada’’.

Son ministère

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles