Universités. Étudiants internationaux : la pandémie change la donne

Courrier Expat (Paris)
1 / 2

Universités. Étudiants internationaux : la pandémie change la donne

Les pays qui ont montré une bonne gestion de la crise sanitaire se préparent à accueillir davantage d’étudiants étrangers dès 2021. Au palmarès, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada.

Il y a peu de chances pour que les universités américaines et britanniques soient en mesure de battre leurs records en matière de demandes d’inscription d’étudiants internationaux dans les prochains mois. En revanche, trois pays qui se sont distingués par leur bonne gestion de la pandémie devraient accueillir dès 2021 davantage d’étudiants étrangers : l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada. C’est du moins ce que prédit un rapport du cabinet international d’audit et de conseil Ernst & Young (EY) dont le Times Higher Education se fait l’écho.

Les études à l’étranger toujours d’actualité

Le rapport d’EY synthétise les résultats de plusieurs enquêtes menées entre février et avril derniers auprès de plus de 40 000 étudiants désireux de poursuivre des études dans une université anglophone. Il prévoit que le nombre d’étudiants internationaux devrait rebondir dès 2021, même si les effets de la pandémie devaient se prolonger. L’hypothèse est fondée sur un constat : les étudiants interrogés ont su très vite changer leurs plans en fonction de l’évolution de la situation. En février, 10 % d’entre eux étaient prêts à renoncer à leur projet d’études à l’étranger et 37 % envisageaient un simple report. Deux mois plus tard, ils étaient 65 % à envisager un report et seulement 5 % à préférer jeter l’éponge.

Selon le rapport d’EY, les inscriptions en troisième cycle, notamment, vont fortement augmenter, de nombreux étudiants internationaux préférant poursuivre leurs études plutôt que de tenter leur chance sur un marché de l’emploi en berne.

En Australie, une expérience pilote lancée en juillet

Parmi les destinations envisagées, la Nouvelle-Zélande, qui a réussi à éradiquer le coronavirus en un temps record, et l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :