Université Paris XIII: un étudiant exclu après la plainte d'une jeune fille pour harcèlement antisémite

1 / 2

Université Paris XIII: un étudiant exclu après la plainte d'une jeune fille pour harcèlement antisémite

La jeune étudiante en médecine de 19 ans a été moquée, humiliée et harcelée en raison de sa confession juive. Elle a décidé de porter plainte contre ses persécuteurs en octobre 2018.

Un étudiant de l'université Paris XIII en Seine-Saint-Denis a été exclu après la plainte d'une élève en médecine, qui accuse plusieurs étudiants d'avoir tenu des propos antisémites à son égard, a-t-on appris auprès de la faculté.

L'étudiant a été exclu le 8 février par la section disciplinaire de l'université pour "un an, dont deux mois ferme", a précisé Paris XIII dans un communiqué. Sept autres étudiants et étudiantes, également mis en cause par cette élève, ont eux été "relaxés".

"Dérives inacceptables"

La jeune fille, étudiante en deuxième année de médecine sur le campus de Bobigny, avait porté plainte en octobre 2018, assurant avoir fait l'objet de harcèlement à caractère antisémite de la part d'un groupe d'élèves, notamment lors de la préparation d'un week-end d'intégration.

Alertée, la présidence de l'université, installée sur plusieurs sites en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise, avait saisi la section disciplinaire, ainsi que le procureur. La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal avait dénoncé des faits "profondément inacceptables".

En janvier, le parquet de Bobigny a classé sans suite la plainte de la jeune fille, pour "infraction insuffisamment caractérisée". Son avocat, Me Antonin Péchard, a dit avoir déposé une nouvelle plainte pour tenter d'obtenir l'ouverture d'une enquête par un juge d'instruction. 

Depuis octobre,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi