Union européenne: la vaste réforme de la politique migratoire finalement adoptée

L'Union européenne a mis un point final à de longues années de débats et tractations autour de la question migratoire. Ce mardi 14 mai, au Conseil de l'UE, une vaste réforme du système migratoire européen a été définitivement adoptée.

Les pays de l'UE ont donné mardi leur ultime feu vert au pacte sur la migration et l'asile, une vaste réforme qui durcit le contrôle de l'immigration en Europe, mais une partie d'entre eux réclament déjà d'aller plus loin. À moins d'un mois des élections européennes pour lesquelles les sondages prédisent une poussée des partis anti-immigration, cet ensemble d'une dizaine de législations, âprement négocié pendant des années, a été formellement adopté par le Conseil de l'UE (représentant les États membres). Le Parlement avait donné son aval en avril.

La Hongrie et la Pologne ont voté contre tous les textes, qui ont été adoptés à la majorité qualifiée (55% des États membres représentant au moins 65% de la population de l'UE). L'Autriche et la Slovaquie ont voté contre certains. La réforme met en place une procédure de « filtrage » des migrants aux frontières de l'UE pour les identifier et distinguer plus rapidement ceux qui ont des chances d'obtenir l'asile de ceux qui ont vocation à être renvoyés vers leur pays d'origine. Elle établit aussi un mécanisme de solidarité entre les 27 pays dans la prise en charge des demandeurs d'asile.

Hausse des demandes d'asile

À lire aussiL'Union européenne durcit les conditions de visas pour les Éthiopiens


Lire la suite sur RFI