Union européenne : pourquoi parle-t-on de pays "frugaux"?

·1 min de lecture

Ils ont eu le premier rôle dans les négociations sur le plan de relance européen, contre la position d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel, défenseurs d'un plan européen à 750 milliards d'euros. Les pays dits "frugaux" sont surnommés ainsi pour leur faible disposition à dépenser davantage d'argent public sans contreparties, malgré l'urgence de la crise économique provoquée par le Covid-19.

Lire aussi - Sommet européen : la relance dans la souffrance pour les 27 réunis à Bruxelles

"Frugal four"

Ils peuvent aussi être qualifiés plus péjorativement de "radins" et le président français, qui exige plus de solidarité dans l'intérêt de l'Europe, les auraient traités ce week-end "d'égoïstes".
Sur la scène européenne, on parle des "Frugal four" pour désigner les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède. 

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Ils sont soutenus dans la bataille actuelle par la Finlande et ont pu compter par le passé sur l'appui de l'Allemagne. Le point commun de tous ces pays du Nord de l'Europe? Ils sont contributeurs nets au budget de l'UE, c'est-à-dire qu'ils versent plus d'argent qu'ils n'en reçoivent. Concrètement, ils réclament dans les discussions en cours que la part de subventions diminue au profit de la part de prêts. 

Nos antisèches les plus lues - Confinement : qu'est-ce qu'un produit dit "essentiel"?

Qui sont les "Loups gris" qui vont être dissous par le gouvernement?

Que vient faire la Cour suprême dans l'élection présidentielle américa...


Lire la suite sur LeJDD