Union européenne : Paris envisage de contraindre « beaucoup plus » la Turquie

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

TENSIONS - La France annonçait dimanche dernier de « possibles sanctions économiques » sectorielles de l’UE contre la Turquie, déplorant son « islamisme agressif » aux portes de l’Europe

Le prochain Conseil européen se penchera sur la Turquie et pourrait la contraindre « beaucoup plus » à cause de son comportement « inadmissible » au Haut-Karabakh, a prévenu ce samedi le ministre français délégué au Commerce extérieur, Franck Riester. Interrogé sur France Inter, Franck Riester a fustigé l’attitude d’Ankara autour des appels à boycott de produits français dans certains pays musulmans sur fond de controverse sur les caricatures du prophète Mahomet.

VIDÉO - Des responsables musulmans condamnent le boycott des produits français

« La Turquie joue un rôle condamnable en matière d’instrumentalisation du discours du président de la République ou des positions de la France afin de nuire à la France et de nuire aux valeurs que porte la France », a-t-il jugé. Il a rappelé les autres griefs de Paris envers Ankara : « On souhaite que la Turquie change, on souhaite que ce comportement change, ce comportement expansionniste en Méditerranée orientale avec ces forages qui portent atteinte à(...)

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

Le groupe ultra-nationaliste turc Les Loups Gris officiellement dissous Turquie : Ankara « répliquera fermement » à la dissolution d’un groupe ultranationaliste turc en France Le gouvernement va dissoudre les Loups Gris, mouvement ultra-nationaliste turc