Union Européenne: Marine Le Pen veut "tout remettre sur la table" sans quitter l'euro

1 / 2

Européennes: LaREM et le RN continuent leur tango en tête, montre un nouveau sondage

Le parti présidentiel et celui de Marine Le Pen sont au coude-à-coude, accusant un demi-point d'écart. Les Républicains peinent toujours à se hisser au-delà des 13%.

Marine Le Pen présente lundi son manifeste et ses propositions en vue des élections européennes pour "tout remettre sur la table" sans sortir de l'euro, entérinant un virage pris après la présidentielle.

"On veut tout remettre sur la table", a lancé samedi à Mer (Loir-et-Cher), la présidente du Rassemblement national en évoquant ce manifeste de 75 pages qui n'est "pas seulement un programme" mais une "vision de l'homme".

La finaliste de la présidentielle, dont la liste talonne celle de LREM, le présentera à Strasbourg, où siège le Parlement européen qui sera renouvelé le 26 mai. Elle souhaite ainsi marquer son "attachement à faire de cette ville française le siège de l'Europe".

Plus question de quitter l'euro

Plaidant pour une Europe des nations et des "coopérations" en lieu et place d'une Union européenne "fédéraliste" et "carcérale", elle ne veut pourtant plus en sortir comme c'était le cas avant la présidentielle. Le manifeste devrait d'ailleurs prendre acte de la volonté des Français de maintenir l'euro, selon une source proche du RN.

Marine Le Pen compte désormais sur ses alliés au pouvoir en Europe pour, "de l'intérieur, modifier profondément le fonctionnement de l'UE" pour en faire une "Alliance européenne des nations", a-t-elle développé dimanche au "Grand Jury" de RTL/LeFigaro/LCI.

Des propositions pour réformer l'UE

En premier lieu, il s'agira de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi