Uniforme : Gabriel Attal indique que « des modalités d’expérimentation » seront détaillées à l’automne

Gabriel Attal veut expérimenter le port de l’uniforme à l’école dans un court délai. Invité de RTL ce lundi matin, à l’aube de la rentrée scolaire, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé qu’il présenterait des « modalités d’expérimentation dès l’automne ». Si la mesure suscite l’adhésion de nombreux élus de droite et d’extrême droite, elle divise la majorité macroniste, et courrouce la gauche, opposée au projet.

Le locataire de la rue de Grenelle se dit lui « très favorable à une expérimentation », tout en reconnaissant qu’elle ne représente « pas une solution miracle ». « Le meilleur moyen de se faire une idée est de tester les choses dans les établissements » a-t-il précisé, prônant une « méthodologie d’évaluation » susceptible de donner une indication de son « util (ité) pour les élèves ». En revanche, aucune échéance n’a été communiquée.

La droite accourt, la gauche contre

Mais l’expérimentation a déjà recueilli le suffrage de plusieurs personnalités de droite, en premier lieu Éric Ciotti. Interrogé par le JDD, le président des Républicains (LR) s’est déclaré favorable à la mise en place de l’uniforme dans les collèges des Alpes-Maritimes, avant une « généralis (ation) ». À l’extrême droite, le maire de Perpignan Louis Alliot (Rassemblement national) soutient aussi la mesure. De même que Robert Ménard, le maire de Béziers.

À lire aussi Uniforme à l’école : la solution à l’abaya ?

En revanche, la gauche s’oppose à l’instauration du port de l’...


Lire la suite sur LeJDD