Uniforme à l’école : Brigitte Macron agite la classe politique et contredit Pap Ndiaye

© Nicolas Guyonnet / Hans Lucas via AFP

En adressant ses vœux à la presse ce jeudi matin, Marine Tondelier a évoqué brièvement la niche parlementaire du Rassemblement national (RN), qui se déroule le jour même à l’Assemblée nationale. Mais si la secrétaire nationale d’Europe Écologie-Les Verts estime que les députés d’extrême droite « y mettent bien ce qu’ils veulent », elle a pointé du doigt l’attitude de Brigitte Macron. « Elle a le droit d’être pour l’uniforme à l’école. Mais pourquoi sortir sur le sujet la veille du jour où le RN pose ce texte dans sa niche ? », s’est interrogée l’écologiste, pour qui « les digues sont en train de céder ».

La sortie de l’épouse du Président jeudi dans Le Parisien (et mercredi soir sur le site Internet) – qui s’est donc dit favorable au port de l’uniforme à l’école – agite la classe politique. Plusieurs élus de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) dénoncent « une nouvelle convergence de fond et de tactique entre lepenisme et macronisme », selon les termes du député Insoumis Paul Vannier. Son collègue Rodrigo Arenas se dit « extrêmement surpris de l’irresponsabilité de Brigitte Macron qui en une seule interview désavoue le ministre de l’Éducation nationale et emboîte le pas de l’extrême droite ».  

« C’est du bon sens »

Plusieurs cadres du Rassemblement national se sont, à l’inverse, réjouis de la prise de position de Brigitte Macron. « Ce que je souhaiterais, c’est que la première dame puisse inciter les parlementaires de la majorité d’Emmanuel Macron à vo...


Lire la suite sur LeJDD