Une supplémentation en vitamines pourrait ralentir la démence chez les personnes âgées

La supplémentation a eu des effets sur la mémoire et la fonction exécutive
La supplémentation a eu des effets sur la mémoire et la fonction exécutive

Des chercheurs américains ont évalué les effets des préparations multivitaminées sur trois ans et démontrent leurs bienfaits.

Se supplémenter en vitamines pour ralentir la maladie d’Alzheimer et autres démences ? Cela pourrait être une bonne idée, selon les chercheurs de l’université de Wake Forest, aux États-Unis. Leur étude publiée dans la revue Alzheimer’s & Dementia est la première à examiner les effets d’une supplémentation quotidienne en cacao et/ou en vitamines et minéraux à grande échelle et à long terme.

Au total, ils ont suivi 2262 adultes en bonne santé, âgés de 73 ans en moyenne, pendant trois ans. 60% des participants étaient des femmes. Tous étaient en bonne santé et ne prenaient pas de compléments alimentaires avant l’étude.

Le cacao n'a pas d'effets

Les chercheurs les ont répartis en quatre groupes : le premier prenait quotidiennement de l’extrait de cacao et une préparation vitaminée, le deuxième prenait de l’extrait de cacao et un placebo ; un troisième prenait un placebo et la préparation vitaminée et le quatrième n’a eu que des placebos. Les capacités cognitives des participants ont été évaluées par un entretien téléphonique au début de l’essai, puis chaque année durant trois ans

Si la pris de cacao n’a eu aucun effet sur la cognition des seniors, la préparation vitaminée a permis de voir des améliorations relatives à la fois pour la mémoire et pour la fonction exécutive. "Bien que l’Alzheimer’s Association soit encouragée par ces résultats, nous ne sommes pas prêts à recommander une utilisation généralisée d’un supplément multivitaminé pour réduire le risque de déclin cognitif chez les personnes âgées", estime le Dr Maria C. Carrillo, responsable scientifique en chef de l’association. Des études supplémentaires sont nécessaires. Si les résultats se confirment, les personnes âgées disposeraient d’un moyen simple et peu coûteux de se prémunir de la démence.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"