Une rue Sarah Halimi "verra le jour à Paris", promet Anne Hidalgo

Paul Guyonnet et Pierre Tremblay
·2 min de lecture
Ce dimanche 25 avril, des milliers de personnes étaient rassemblées au Trocadéro, à Paris, pour dénoncer l'absence de procès dans l'affaire du meurtre de Sarah Halimi. (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
Ce dimanche 25 avril, des milliers de personnes étaient rassemblées au Trocadéro, à Paris, pour dénoncer l'absence de procès dans l'affaire du meurtre de Sarah Halimi. (Photo: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

ANTISÉMITISME - Anne Hidalgo en a fait la promesse ce dimanche 25 avril devant les milliers de personnes rassemblées au Trocadéro, dans le XVIe arrondissement, pour réclamer justice pour Sarah Halimi: une rue parisienne portera prochainement le nom de la sexagénaire assassinée.

“Une rue portera le nom de Sarah Halimi à Paris”, a ainsi lancé l’élue socialiste à la presse, au milieu de la foule venue protester contre l’absence de procès dans l’affaire du meurtre de cette femme de 65 ans, perpétré en 2017 par un voisin. “C’est un projet sur lequel nous allons travailler avec sa famille et qui permettra de lui rendre justice. Cela ne lui rendra pas la vie, mais cela lui rendra justice”, a ajouté Anne Hidalgo.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Copieusement sifflée à son arrivée à la tribune montée par les organisateurs de la manifestation, la maire de Paris a répété cette promesse à la foule. “Je prends l’engagement ici devant vous, en tant que maire de Paris, qu’une rue Sarah Halimi verra le jour à Paris.” Elle a poursuivi: “Cette rue ne rendra pas la vie à Sarah Halimi, mais lorsque nous nous y promènerons, nous aurons son histoire, son visage, son nom. Ceux d’une femme assassinée parce que juive et pour laquelle nous demandons ici justice par une nouvelle loi, qui s’appellera je l’espère ‘Sarah Halimi’.”

Bientôt une loi “Sarah Halimi”?

Le 14 avril dernier, la Cour de cassation a effectivement confirmé l’irresponsabilité pénale de l’homme qui a sauvagement assassiné la sexagénaire, ce qui a provoqué un tollé au sein de collectif citoyen et de la communauté juive. Une décision de justi...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.