Une nouvelle espèce d'oiseau dinosaure découverte dans de l'ambre

Thibaut Derex
C'était un petit oiseau dinosaure carnivore qui peuplait la Terre il y a environ 99 millions d'années. Il ne mesurait que quelques centimètres seulement. 

DINOSAURE - Quand on pense à un dinosaure carnivore, le plus souvent on s’imagine un immense T-Rex. Pourtant, Oculudentavis khaungraae, de son nom scientifique, était un oiseau prédateur, très friand de petits arthropodes et vertébrés. Tout l’opposé des oiseaux que l’on connaît aujourd’hui et qui sont plus friands de nectars. Il est le plus petit oiseau dinosaure jamais découvert. Il ne mesurait que quelques centimètres et pesait quelques grammes.

Oculudentavis khaungraae a été découvert dans le nord de la Birmanie, selon l’étude publiée ce mercredi 11 mars dans Nature Research. Les restes du crâne de l’animal, daté de 99 millions d’années, étaient parfaitement conservés dans de l’ambre. Les chercheurs espèrent que son étude va permettre de comprendre la transition entre oiseau dinosaure et oiseau. 

À ce propos, ce n’est pas aux dinosaures qu’il ressemblait le plus. Les scientifiques se sont rendu compte que l’orbite de ses yeux était similaire à celles des lézards. Il y avait donc peu de lumière qui entrait dans ses yeux, ce qui voudrait dire qu’il était un prédateur actif le jour. 

D’ailleurs, il possédait environ 30 dents pointues pour chasser. C’est plus que n’importe quel oiseau de la période du mésozoïque (252,2 à 66 millions d’années avant J.C). Ses dents sont attachées directement à l’os de la mâchoire comme les lézards. C’est pourquoi les scientifiques trouvent que cet animal est plus proche des lézards que des dinosaures ou des oiseaux.

Encore loin de Jurassic Park 

L'oiseau est conservé dans cette ambre depuis 99 millions d'années; pour les scientifiques c'est une découverte incroyable.

“Au cours des dernières années, l’ambre birman a fourni des découvertes surprenantes”, explique Roger Benson du département des sciences de la terre de l’université d’Oxford. 

Mais même si l’oiseau découvert est parfaitement conservé dans de l’ambre, on ne pourra pas ramener cette espèce à la vie, comme le laissait entendre un peu vite le film “Jurassic Park” de Steven Spielberg. Tout est une question d’ADN. Au bout d’environ 7 millions d’années, la fameuse double hélice se dégrade. Il va donc...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post