Une femme de 79 ans poignarde l’agresseur de son mari

Une femme de 79 ans poignarde l'homme qui agresse son mari de 85 ans - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Ce dimanche 28 août 2022, une femme de 79 ans a sorti un couteau et a poignardé l’homme qui agressait son mari. Le blessé a été transporté à l’hôpital en urgence absolue avant de sortir le lendemain et d’être placé en garde à vue.

La septuagénaire était décidée à ne pas se laisser faire. Ce dimanche 28 août, à Choisy-le-Roi, dans le département du Val-de-Marne, une femme de 79 ans a poignardé l’un des trois hommes qui tentaient de les agresser son mari et elle, rapporte Le Parisien. Blessé au flanc, l’agresseur a été hospitalisé en urgence absolue mais son pronostic vital n’est plus engagé. Le couple a lui aussi été pris en charge pour des blessures plus légères.

Les faits se déroulent dans la journée de dimanche alors qu’un couple de personnes âgées, une femme de 79 ans et un homme de 85 ans, se promènent à Choisy-le-Roi. Soudain, trois hommes surgissent et tentent de les agresser, s’en prenant d’abord à l’homme auquel ils infligent notamment une plaie au crâne. Mais les trois malfrats font face à une résistance à laquelle ils ne s’attendaient probablement pas.

Un coup de couteau dans le flan

La septuagénaire sort en effet un petit couteau et poignarde le principal agresseur de son mari. L’homme est touché au flanc gauche tandis que ses deux complices, visiblement effrayés par cette mamie combattante, s’enfuient. Plusieurs témoins de la scène accourent pour aider la vieille dame à finir de maîtriser l’homme, la police et les secours sont prévenus. Considéré comme étant dans un état d’urgence absolue, la victime du coup de couteau est prise en charge au centre hospitalier de Créteil.

Dès le lendemain, son pronostic vital n’est plus engagé et l'homme est placé en garde à vue par la police. Les deux personnes âgées ont, elles aussi, reçu des soins, l’homme pour sa plaie à la tête, la femme pour des hématomes sur les bras. Un enquête a été ouverte par le parquet qui l’a confiée au commissariat de Choisy-le-Roi.

Ce contenu peut également vous intéresser