Une compagnie nucléaire sud-coréenne victime d'une cyberattaque

La centrale de Shin Kori de Korea Electric Power Corp (KEPCO), à Ulsan. La justice sud-coréenne a ouvert une enquête sur un vol de données informatiques dont a été victime l'opérateur de centrales nucléaires Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP), filiale de KEPCO. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won (Reuters)

SEOUL (Reuters) - La justice sud-coréenne a ouvert une enquête sur un vol de données informatiques dont a été victime l'opérateur de centrales nucléaires Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP), a-t-on appris dimanche auprès du bureau des procureurs. Les données dérobées par des pirates informatiques ne sont pas cruciales, mais cette cyberattaque alimente les interrogations sur la sécurité informatique du parc nucléaire sud-coréen et les agissements potentiels de la Corée du Nord, accusée par Washington d'être à l'origine de l'intrusion massive subie aux Etats-Unis par le studio Sony Pictures Entertainment. (voir) Une responsable du bureau des procureurs a confirmé des informations de presse selon lesquelles les enquêteurs ont récupéré l'adresse IP identifiant un ordinateur connecté au réseau ayant servi à ce piratage informatique. Elle a ajouté qu'elle ne pouvait en dire davantage, et a notamment refusé de préciser si les enquêteurs soupçonnaient le régime nord-coréen. L'attaque s'est produite la semaine passée. Des diagrammes concernant plusieurs des 23 réacteurs nucléaires que compte la Corée du Sud ont été postés depuis sur Twitter, dont les dossiers personnels d'employés, des plans d'équipements ou bien encore des estimations d'expositions aux radiations des populations locales. Rien n'indique cependant que les systèmes de contrôle des réacteurs ont été piratés. La direction de KHNP, filiale du groupe public Korea Electric Power, a annoncé de son côté un renforcement de ses mesures de sécurité informatique. Elle mènera en début de semaine des exercices spécifiques de riposte à des cyberattaques. (Meeyoung Cho et Sohee Kim; Henri-Pierre André pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles