Une amende de 1500 euros pour le port du voile? Schiappa "dément formellement"

Romain Herreros
·Journaliste politique
·1 min de lecture
Marlène Schiappa photographiée à l'Assemblée nationale au mois de décembre.  (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)
Marlène Schiappa photographiée à l'Assemblée nationale au mois de décembre. (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)

POLITIQUE - Alors que le projet de loi “confortant les principes républicains” (autrement appelé “séparatisme”) est examiné à l’Assemblée nationale, et que la majorité est accusée à gauche de se focaliser sur les musulmans, des fausses informations circulent abondement. La dernière en date (repérée par LCI et démentie par l’exécutif auprès du HuffPost) affirme que le gouvernement prévoit de punir d’une très forte amende le port du voile.

Voici par exemple un message partagé près de 20.000 fois sur Twitter en fin de semaine: “Amende à 1500 euros si tu portes ton voile en public, si la loi passe. Contre 135 euros d’amende si tu mets pas ton masque. Est-ce qu’ils réfléchissent par le cerveau?”. Un visuel pédagogique accompagne la publication, laquelle prédit une “marginalisation des musulmans”.

Sur le même réseau social, le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation a répliqué, en précisant que le tweet mensonger se référait à des amendements rejetés en commission spéciale. Par ailleurs, une brève recherche au sein même du texte permet de voir qu’il n’est aucunement question du voile.

“Le gouvernement n’a jamais proposé d’interdire le voile”

Et pour cause, plusieurs médias, dont Le HuffPost, ont renseigné la façon dont le gouvernement a tout fait pour écarter cette question, afin de ne pas enflammer les débats sur un texte qui ne porte pas sur ce sujet. Pourtant, en ce dimanche 7 février, la visibilité du message trompeur est sans commune mesure avec la rectification faite...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.