Une Allemande de 28 ans condamnée à la perpétuité pour le meurtre de ses cinq enfants

·2 min de lecture
Une Allemande condamnée à perpétuité pour le meurtre de ses enfants - Getty Images/iStockphoto

Le tribunal de Wuppertal, dans l’Ouest de l’Allemagne, a condamné une femme de 28 ans à la perpétuité pour le meurtre de cinq de ses six enfants. L’accusée prétend qu’un homme masqué s’est introduit chez elle pour commettre ces crimes.

La colère et la jalousie peuvent mener les êtres humains sur des chemins bien obscurs. Une Allemande de 28 ans a été condamnée à perpétuité par le tribunal de la ville de Wuppertal pour avoir assassiné cinq de ses six enfants, rapporte le journal Le Parisien. Le parquet affirme qu’elle a commis ces crimes par “déception, colère et désespoir”. La condamnée affirme quant à elle que le coupable est un homme masqué s’étant introduit dans sa maison.

Ce quintuple drame se déroule le 3 septembre 2020 au matin à ​​Solingen, près de Wuppertal, dans l’Ouest de l’Allemagne. Il est encore tôt mais le plus âgé des enfants de la famille, âgé de 11 ans, est déjà à l’école. Les cinq autres, âgés de 1 an à 8 ans, se trouvent tous dans chez eux avec leur mère. Cette dernière a récemment découvert que leur père – qui a quitté le domicile familial depuis environ un an – vit avec une autre femme. Ce qui la rend folle de rage. D’après la cour, c’est cette information qui va déclencher l’horreur des minutes qui suivent.

Cinq meurtres et une tentative de suicide

Ce matin-là, elle décide en effet de droguer la boisson de ses enfants, puis de leur faire couler un bain. Puis, un par un, elle les conduit dans la salle de bain et les étouffe ou les étrangle. Avant de les enrouler dans des serviettes et de placer chacune des trois fillettes et des deux garçonnets sur leurs lits respectifs. La meurtrière prend ensuite sa voiture et roule jusqu’à Düsseldorf où elle se jette devant un train, sans parvenir à se donner la mort.

D’après les expertises, la mère de famille présente des signes de narcissisme et des troubles du comportement mais elle est pleinement consciente de ses actes. Elle a néanmoins nié les meurtres. Elle affirme en effet qu’un homme masqué est entré dans sa maison ce matin-là pour massacrer sa famille. L’enquête n’a pu trouver trace de ce supposé agresseur.

VIDÉO - Meurtre de Magalie Blandin : où en est l'enquête après le suicide de son mari ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles