Uncle Ben's, Redskins, Cherokee…: ces 10 noms jugés racistes après Black Lives Matter

·1 min de lecture

Alors que la tribu Cherokee demande à Jeep de changer l'appellation de son 4x4 mythique, "Marianne" revient sur ces noms de marques, de produits ou d'équipes sportives qui ont dû changer ces derniers mois, car jugés racistes, dans la foulée de "Black Lives Matter".

Le 4x4 Cherokee, modèle mythique de Jeep, pourrait bien vivre ces derniers instants sous cette appellation. Chuck Hoskin Jr, le chef de la tribu amérindienne éponyme estimait le 14 janvier dans le magazine Car and Driver que "cela ne nous honore pas d'avoir notre nom inscrit sur le côté d'une voiture." "Je pense que le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images, et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes" expliquait-il. Résultat : l'homme a indiqué à la maison mère de Jeep, le groupe Stellantis, "qu'il ne tolérait pas l'usage de Cherokee par leur entreprise" a confirmé le 21 février une porte-parole de cette tribu à l'AFP. Mais ce ne serait pas le premier produit à voir son nom modifié car jugé raciste ou dévalorisant pour une communauté. Marianne revient sur 10 marques, produits ou équipes sportives qui ont dû revoir leur dénomination ces derniers mois dans le sillage du mouvement "Black Lives Matter".Uncle Ben'sC'est certainement le cas le plus emblématique d'une marque à l'appellation et au logo jugés racistes forcée d'évoluer. La célèbre marque de riz "Uncle Ben's" a été rebaptisée "Ben's Original" a annoncé le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Et si la BCE avait sauvé la Grèce en 2010 ?

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80