Un utérus artificiel testé sur des agneaux

Un utérus artificiel pourrait-il à l’avenir améliorer la survie des grands prématurés ? Des résultats encourageants ont été obtenus à partir de tests sur des agneaux. L’expérimentation a été menée par des chercheurs de l’hôpital pour enfants de Philadélphie. Ils ont conçu un appareil constitué d’une poche en plastique remplie de fluide, avec un système qui fournit de l’oxygène relié au cordon ombilical. Le milieu dans lequel le foetus évolue avant la naissance est ainsi reconstitué. Grâce à ce dispositif, ils sont parvenus à faire se développer pendant quatre semaines un foetus d’agneau, animal chez qui le développement des poumons in utero est “très proche” de ce qui se passe chez les humains, rapporte l‘étude, publiée dans la revue Nature Communications.

Les chercheurs doivent approfondir leurs tests chez l’animal avant d’envisager de passer à des essais chez l’homme, d’ici “trois à cinq ans”.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages