Un suicide blesse plusieurs voyageurs dans une gare SNCF

La vicitme s'est jetée sur la voie au passage d'un train sans arrêt (Photo : REUTERS/Gonzalo Fuentes) (REUTERS)

Deux jeunes enfants ont notamment été touchés par des projections de parties du corps de la victime, qui venait de se jeter sous un train.

En se donnant la mort, il a indirectement envoyé d'autres personnes à l'hôpital. Pas moins de huit voyageurs qui attendaient un train en gare de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) ont dû être transportés dans des établissements de soin ce mercredi 3 août, à la suite du suicide d'un homme qui s'est jeté sur la voie au passage d'un train sans arrêt.

Une mère et ses deux enfants blessés, une autre famille hospitalisée

Comme le rapporte La Provence, le drame s'est produit en milieu d'après-midi, alors que de nombreux voyageurs se trouvaient à proximité. Percutée de plein fouet par la locomotive, la victime a été tuée sur le coup et des parties de son corps ont été projetées sur le quai par la violence du choc, touchant plusieurs personnes.

"Un nourrisson de 9 mois a été blessé dans sa poussette, ainsi que son frère qui se tenait à côté, affirme le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis), cité par le quotidien régional. Leur maman souffre également d'un traumatisme à la cheville. De plus, une des personnes présentes sur place a (eu) un malaise et s'est ouvert la tête en tombant par terre. Il s'agit d'une mère de famille, dont le mari et les deux enfants ont également été pris en charge par les secours."

La circulation des trains interrompue pendant deux heures

La Provence ajoute qu'un huitième usager, extrêmement choqué par la scène, a également dû être transporté à l'hôpital, et précise que les autres personnes présentes sur place, voyageurs ou employés de la SNCF, pourront bénéficier d'une "prise en charge psychologique".

Cet événement tragique aura aussi occasionné deux heures d'interruption de la circulation des trains entre Aubagne et Toulon (Var), le temps que les services concernés évacuent les restes de la victime, nettoient les voies et remettent le train en état de fonctionner. La Provence indique par ailleurs que l'identité du défunt n'était toujours pas connue mercredi soir, à l'heure du bouclage de l'édition de jeudi du quotidien.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles