Un satellite espion US pas mis en orbite, sans doute détruit

Une fusée Falcon 9 de SpaceX à Cap Canaveral. Un satellite espion américain porté par un lanceur de la société SpaceX n'a pas réussi à atteindre son orbite et est considéré comme perdu. /Photo d'archives/REUTERS/Joe Skipper (Reuters)

WASHINGTON (Reuters) - Un satellite espion américain porté par un lanceur de la société SpaceX n'a pas réussi à atteindre son orbite et est considéré comme perdu, a-t-on appris lundi de source autorisée.

L'engin, construit par la société Northrop Grumman, n'a pas pu se détacher du second étage de la fusée Falcon 9, lancé de Cap Canaveral en Floride. On pense qu'il a été pulvérisé ou qu'il s'est abîmé en mer, indiquent deux responsables au fait du dossier.

L'information a été révélée par le Wall Street Journal.

C'est Northrop Grumman qui a choisi la fusée Falcon 9 de SpaceX pour lancer le satellite, dont le nom de code est Zuma, ont indiqué ces responsables, qui s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat.

Une enquête a été ouverte.

Space Exploration Technologies Corp (SpaceX), dirigée par l'entrepreneur Elon Musk, a lancé son premier satellite pour l'armée américaine avec son lanceur Falcon 9 en mai dernier.

(John Walcott; Danielle Rouquié pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles