"Surréaliste", "une terre maudite", "c’est inhumain" : Un reportage de Sept à Huit, sur les kidnappings en Haïti, glace le sang des internautes

·5 min de lecture
Ce dimanche 5 septembre, TF1 a diffusé un nouveau numéro de "Sept à Huit", présenté par Harry Roselmack. Un documentaire sur les prises d'otages en Haïti a bouleversé toute la Toile.

Ce dimanche 5 septembre, TF1 a diffusé un nouveau numéro de "Sept à Huit", présenté par Harry Roselmack. Un documentaire sur les prises d'otages en Haïti a bouleversé toute la Toile.

Ce dimanche 5 septembre, Harry Roselmack était de retour sur TF1 et aux commandes d'un nouveau numéro de "Sept à Huit". Si pour commencer, un reportage était centré sur le "rush de la rentrée", ce qui est plutôt logique puisqu'il s'agit du premier week-end de septembre, la suite de l'émission était chargée en émotion. Les équipes de TF1 ont tenu à mettre en lumière un triste sujet : "Haïti, le business des otages" et les images que les téléspectateurs ont pu découvrir étaient saisissantes. 

"Une terre maudite"

L'insouciance est une sensation qui ne semble pas exister en Haïti, du moins, pour les habitants les plus pauvres. Ce reportage nous a plongés au coeur de la capitale haïtienne, à Port-au-Prince, qui a été rebaptisée "Kidnapping city". Et pour cause, plus d'une vingtaine de kidnappings sont recensés chaque jour dans cette capitale considérée comme l'une des plus dangereuses du monde. Personne ne semble être à l'abri. Les gangs sèment la terreur dans la ville et sont prêts à tout pour récolter de l'argent. Comme les images de "Sept à Huit" l'ont prouvé, ils n'ont aucune limite et n'hésite pas à tuer leurs cibles. Entre les témoignages des victimes ou bien ceux des proches qui ont perdu un être cher, cette séquence est rapidement devenue insoutenable pour les Twittos... Surtout lorsqu'ils ont appris qu'une petite fille âgée de 5 ans avait été tuée, puis jetée sous un pont car sa mère ne pouvait pas payer la rançon... Un témoignage qui a littéralement brisé le coeur des internautes. 

"Où est la logique ?"

Un détail a également interpellé les internautes. Si d'une part, ils considèrent ces kidnappings comme une abomination, ils ne comprennent pas la logique de ces gangs... Comment peuvent-ils enlever des personnes pauvres et demander à leurs proches de payer des rançons "démesurées" ? Certains malfaiteurs réclament jusqu'à un million de dollars américains en échange de la liberté de leur victime... Sachant que le salaire moyen d'un Haïtien est de 40 euros par jour... Une triste réalité qui est totalement incompréhensible pour les abonnés de Twitter et qui les laisse sans voix.

"Surréaliste"

Un témoignage d'un chef de gang a également provoqué la colère de la Toile. Ce dernier, qui reconnait les kidnappings passés, a expliqué qu'il y avait une bonne raison à cela : redistribuer la richesse. Il a assuré qu'il enlevait des otages uniquement pour récolter de l'argent afin de construire un hôpital et d'autres infrastructures publiques. Une excuse jugée "surréaliste" par des abonnés du réseau social. 

À la vue de ces images qui font froid dans le dos, certains internautes ont pris conscience de leur chance de vivre en France. 

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles