Un quartier dévasté à Mossoul, des dizaines de victimes

Des dizaines d'habitants de Mossoul ont péri ensevelis sous les décombres de plusieurs bâtiments dévastés vendredi dernier par une explosion massive provoquée par des raids aériens, rapportent jeudi témoins et membres de la Protection civile irakienne. /Photo prise le 23 mars 2017/REUTERS/Youssef Boudlal

BAGDAD (Reuters) - Des dizaines d'habitants de Mossoul ont péri ensevelis sous les décombres de plusieurs bâtiments dévastés vendredi dernier par une explosion massive provoquée par des raids aériens, rapportent jeudi témoins et membres de la Protection civile irakienne.

Les secours continuent de chercher des corps dans le secteur touché, à Djadida, près de l'hôpital Rahma, théâtre de violents combats entre forces irakiennes et djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui défend avec acharnement son dernier bastion en Irak.

L'origine exacte de l'effondrement n'est pas connue mais un élu local et deux habitants ont déclaré que des raids aériens contre Daech auraient pu provoquer la destruction d'un camion rempli d'explosifs, soufflant les bâtiments alentour.

Le nombre de victimes varie grandement en fonction des sources. Mohamed Al Djaouari, officier de la Protection civile, a déclaré que 40 corps avaient été récupérés jusqu'ici. Un responsable irakien a parlé de plus de 137 victimes.

"Retrouver des survivants est très difficile car la zone est complètement détruite", a dit le général Djaouari à la presse. "On peut parler de désastre."

La coalition anti-EI sous commandement américain n'a évoqué aucun raid aérien spécifique ni d'opération sur le quartier de Djadida, tout en se disant au courant de ces informations.

Selon un responsable de la défense civile, au moins 30 maisons ont été détruites. "Nous avons interrompu aujourd'hui les opérations de secours par manque d'équipement lourd, de marteaux piqueurs et de camions pour retirer les gravats", a-t-il expliqué.

Les organisations humanitaires s'inquiètent du nombre croissant de victimes civiles dans l'opération que les forces irakiennes ont lancée le 17 octobre dernier pour reprendre Mossoul à l'Etat islamique.

(Ahmed Rachid, Patrick Markey; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages