Un jeune conducteur coincé trois jours dans sa voiture en pleine canicule

Un homme âgé de 26 ans avait disparu mercredi dernier de Dormans, commune française située dans le département de la Marne, où il était domicilié. Il a été retrouvé trois jours plus tard dans sa voiture accidentée par un bûcheron. (Getty Images/iStockphoto)

Un jeune homme de 26 ans a été retrouvé par un bûcheron ce samedi 18 juin entre les communes de Saint-Martin-d'Ablois et Leuvrigny, dans la Marne, trois jours après sa disparition. Coincé dans son habitacle surchauffé par le soleil, le conducteur a survécu grâce à une petite bouteille d’eau.

Tout partait d'une situation classique. Ce mercredi 15 juin, un jeune employé d'une grande surface d'Épernay a voulu éviter un animal sur la route. Son véhicule s'est retrouvé alors projeté dans les fourrés à 20 mètres de la route sans possibilité de sortir et sans réseau téléphonique. Son salut : Une petite bouteille d’eau qui va lui permettre de tenir trois jours, en plein épisode caniculaire.

Vers midi, ce samedi 18 juin, un bûcheron roulait au ralenti sur cette petite route de campagne car il "cherchait un collègue dans les bois", raconte L’Union. Il a alors entendu des appels au secours et s’est approché. C'est à ce moment-là qu'il a reconnu avec surprise le fils de ses voisins, coincé dans la voiture.

In extremis

Mais le bûcheron a vite constaté que le conducteur était mal en point et impossible à dégager. Il a appelé les secours et il aura fallu une heure et demie aux pompiers pour le sortir de l’automobile.

Transporté au CHU de Reims en urgence absolue, le jeune homme, encore convalescent, est sorti d'affaire. Mais selon les premiers éléments recueillis par l’Union, l’homme n’aurait pas pu survivre un jour de plus sans l’aide du bûcheron et serait certainement mort déshydraté.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles