Un homme bat à mort son chien et écope d'une peine de prison, pour le plus grand plaisir de sa famille

Un Britannique a écopé de 16 mois de prison pour avoir tué son berger allemand. Il a également écopé d'une interdiction de posséder des animaux.

Jon-Luc McLoughlin, 26 ans, a écopé d’une peine de prison de 16 semaines pour avoir battu à mort Lexi, son berger allemand de 11 mois. Sa famille, des militants pour les droits des animaux, se félicite de cette peine.

Dans le Sud de l’Angleterre, à Poole, un homme de 26 ans a été envoyé en prison pour avoir tué Lexi, son chiot de 11 mois, selon le Daily Mail. L’histoire se déroule au mois d’août, alors que Jon-Luc était propriétaire du chien depuis à peine un mois. Après un accès de colère, il a frappé Lexi avec ses poings avant de le jeter dans les bois à côté de chez lui. Ce sont des enfants du quartier qui se baladaient dans les bois qui ont découvert le corps du chien inanimé. “Elle avait une lacération du foie, du sang dans l'abdomen et une déchirure de l’estomac. Il est donc probable qu’elle n'ait pas survécu très longtemps” a déclaré Matthew Knight, membre de la RSPCA, première association pour le bien-être animal fondée dans le monde. Auditionné par la police, Jon-Luc McLoughlin a dans un premier temps menti en affirmant que son chien avait été heurté par une voiture, avant de finalement avouer les faits. “J’étais très en colère et je ne sais pas ce qu’il m’a pris” a alors déclaré l’homme.

“Il mérite une peine plus longue”

Environ 25 militants pour les droits des animaux se sont rendus à l’audience qui s’est déroulée ce jeudi, dont la mère, les demi-sœurs et les demi-frères de l’accusé. Après avoir vu son demi-frère écoper de la peine de 16 semaines, Alec Mackay a déclaré que la peine était trop courte : “Ma mère est satisfaite de la condamnation mais je ne pense pas que 16 semaines soit une peine assez longue. Elle aurait dû être d’un an minimum. S’il avait tué un humain, il serait resté bien plus longtemps. Nous sommes tous des êtres vivants, alors il mérite une peine plus longue. J'espère que le chien reviendra et le mordra.”

Interdiction de posséder des animaux

James Moore, l’avocat du jeune homme de 26 ans a déclaré que son client était “un individu profondément troublé”. Avant d’ajouter : “Nous sommes une nation d’amoureux des animaux et cela a provoqué beaucoup de colère dans toute la communauté. Il a perdu le contrôle et a agi avec une rage aveugle.” Le juge, lui, a déclaré : “Compte tenu de tous les éléments, cela justifie une peine de détention immédiate. C'était une attaque sauvage contre Lexi.” En plus d’être envoyé en prison, Jon-Luc McLoughlin a écopé d’une interdiction de posséder des animaux jusqu'à la fin de ses jours ainsi que d’une amende de 135 euros. La condamnation a été applaudie par les défenseurs des animaux présents dans la salle, dont certains portaient un t-shirt “Justice for Lexi”.

Ce contenu peut également vous intéresser :