Un Français sur cinq touché par la pauvreté

·2 min de lecture
Un Français sur cinq touché par la pauvreté en 2019

Les familles monoparentales ou frappés par le chômage sont les plus exposées à la pauvreté.

Préoccupation majeure des Français, le thème du pouvoir d’achat devrait allègrement s’inviter dans les débats de la prochaine campagne présidentielle. Dans un rapport dévoilé ce mercredi 1er septembre, l’Insee tire la sonnette d’alarme sur la situation économique dans notre pays. L’organisme public affirme qu’une personne sur cinq était concernée par la pauvreté en 2019, date des dernières données collectées. En raison du contexte économique actuel, la situation s’est même très probablement aggravée en 2020. 

Des disparités entre les âges

Pour tenter de mesurer la pauvreté, toujours délicate à estimer, l’Insee n’a pas seulement considéré le facteur monétaire mais aussi les difficultés matérielles et les privations. "13,1% de la population est pauvre au sens non monétaire, selon l’indicateur européen de privation matérielle et sociale, 21% est en situation de pauvreté monétaire ou de privation matérielle et sociale et 5,7% cumule les deux", concluent les statisticiens. Sans surprise, la pauvreté frappe de plein fouet les ménages dans lesquels une personne est au chômage (68,4%), les familles monoparentales (41,7%) et les personnes en couple avec trois enfants ou plus (32,9%).

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Les difficultés pour boucler les fins de mois varient sensiblement en fonction de l’âge. En 2019, la moitié des 16-29 ans remontrait des difficultés pour payer son loyer ou régler ses factures d’électricité. Ce chiffre tombe à 9% chez les plus de 75 ans. En revanche, "les moins de 30 ans déclarent plus rarement des difficultés à se vêtir ou à se chausser correctement", poursuit l’étude. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles