Un festival de musique Covid-compatible cet été ? À quoi ça pourrait ressembler

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Le festival des Vieilles Charrues à Carhaix le 21 juillet 2019 (Photo LOIC VENANCE / AFP) (Photo: AFP)
Le festival des Vieilles Charrues à Carhaix le 21 juillet 2019 (Photo LOIC VENANCE / AFP) (Photo: AFP)

MUSIQUE - “Quand tu m’oublies, je dors plus la nuit”, s’inquiète dans le morceau “Rocktambule” la chanteuse Catherine Lara qui a inauguré en 1989 les Eurockéennes de Belfort aux côtés d’un orchestre symphonique. Près de 32 ans après, le Covid-19 est passé par là et ce sont désormais les festivals de musique qui craignent de n’être bientôt plus qu’un lointain souvenir dans les nuits estivales des Français.

Certains ont d’ailleurs d’ores et déjà exclu de déballer les scènes et stands à bières, à l’image des Solidays qui ont annoncé ce mercredi 10 février l’annulation de l’édition 2021, pour la deuxième année consécutive. Le directeur Luc Barruet n’a pas caché son scepticisme quant à la possibilité que d’autres lui emboitent le pas. Alors que le Hellfest avait déjà tiré la sonnette d’alarme face à des délais très courts, le directeur du raout de l’hippodrome de Longchamp ajoute cette semaine: “Le plein air, grande jauge debout est très peu probable cet été. La tendance est claire. Roselyne Bachelot a dit ce mercredi exclure l’hypothèse d’un été sans festival, mais qu’il y a festival et festival”.

La ministre de la Culture est attendue ce lundi 15 février pour dévoiler un plan d’urgence. Selon nos informations, elle ne devrait pas délivrer de pistes techniques concrètes en matière d’organisation, mais d’autres réunions doivent se tenir la semaine prochaine et notamment le jeudi 18 février. En attendant, les acteurs du secteur planchent sur des propositions et se projettent ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.