Un collectif d'artistes loue ses œuvres "à l'essai" avant de (peut-être) les vendre

La démarche peut évoquer celle des arthotèques. Dans ces établissements, les amateurs d'art peuvent louer des tableaux ou des sculptures comme on le fait de livres dans les bibliothèques. Pourtant l'idée qu'ont eu cinq artistes de la région de Niort va plus loin. Certes, leurs clients peuvent emprunter leurs oeuvres et les rapporter ensuite, mais ils peuvent aussi les acheter à l'issue du prêt. Il ne s'agit pas pour les peintres de vivre de cette location mais plutôt de toucher un public qui n'aurait pas forcément les moyens d'acheter une toile authentique.Cette toile-là, l'an dernier des gens l'avaient découverte dans l'atelier et l'avaient trouvée intéressante. Ils avaient envie de partir avec. Mais quand je leur ai annoncé le prix, un peu plus de 2000 euros, évidemment ils ont renoncé. Avec la location, ils ont pu partir avec. Jean-Luc Renaud Artiste-peintreRencontrer l'artiste Emprunter un tableau à l'un de ces artistes présente un autre avantage. Plutôt que de choisir une oeuvre dans un stock anonyme, l'amateur d'art peut rencontrer son créateur, discuter avec elle ou avec lui, et savoir ce qui a inspiré la toile pour laquelle il vient d'avoir un coup de coeur. Une fois la période de prêt terminée, il reste possible d'acheter l'oeuvre. Il peut en effet devenir difficile de s'en défaire quand elle a trouvé sa place chez soi. Sinon, le peintre la récupère puis la prête à nouveau ou la vend.