Un casque bleu tué à Kidal, dans le nord du Mali

Patrouille de casques bleus à Kidal, dans le nord du Mali. Un militaire tchadien de la force onusienne de maintien de la paix au Mali a été tué samedi lors d'une attaque contre une base de la Minusma à Kidal. /Photo d'archives/REUTERS/Adama Diarra (Reuters)

BAMAKO (Reuters) - Un casque bleu tchadien de l'Onu a été tué samedi lors d'une attaque contre une base de la Minusma à Kidal, dans le nord du Mali, rapportent des habitants et les Nations unies. Des témoins ont entendu éclater une fusillade à proximité du camp de l'Onu vers 07h00 (GMT). Les échanges de coups de feu, suivis de bruits d'explosions, ont duré une quinzaine de minutes. Le militaire tchadien a été tué par l'explosion d'une voiture piégée, conduite par un kamikaze, à un checkpoint situé à environ un kilomètre du camp, a déclaré la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali dans un communiqué. Un second véhicule a explosé à l'une des entrées de la base. Huit roquettes ont été tirées en direction du camp mais seules deux ont atterri à l'intérieur de l'enceinte, provoquant toutefois de sérieux dommages, a ajouté la Minusma. "Une telle violence visant les forces de maintien de la paix de l'Onu est un crime grave, les auteurs et les responsables devront répondre devant la justice", a déclaré le représentant spécial adjoint de l'Onu au Mali, Arnauld Akodjenou. "Ces actes n'affecteront en rien notre détermination à poursuivre la mission que le Conseil de sécurité nous a confiée." La France a lancé en janvier 2013 l'opération Serval pour chasser des groupes armés islamistes des villes du nord du Mali dont ils s'étaient emparés l'année précédente et stopper leur progression vers le sud, mais le Nord-Mali reste en proie à des violences ciblant l'armée malienne et le contingent de la Minusma. Vendredi, des hommes armés ont attaqué la ville de Tenenkou, située dans le centre du Mali, tuant au moins trois personnes lors d'un échange de tirs nourri avec l'armée. (Tiemoko Diallo et Adama Diarra; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles