Un campus LREM sur fond de tensions sur les municipales

Premier campus d'été pour LREM et premières tensions déjà. À moins d'un an des municipales, les divergences sont bien présentes au sein du parti. "Dans la forme cette première journée aura permis de montrer la démonstration de force souhaitée, avec près de 3 000 personnes invitées, des parlementaires et une douzaine de ministres présents", détaille depuis Bordeaux (Gironde), Julien Gasparutto. "Mais sur le fond, les problèmes demeurent. Car ce campus se tient sur fond de tensions en vue des prochaines municipales", ajoute le journaliste. Paris et Bordeaux, deux symboles "À Paris où Cédric Villani a décidé d'aller défier Benjamin Griveaux, et à Bordeaux (Gironde). Ici, la République en Marche a investi un candidat alors que le Modem a décidé de soutenir le maire sortant. Les militants réclament plus de cohérence sur ces investitures. C'est dans ce contexte qu'Édouard Philippe est arrivé, mais pas un mot sur les municipales. Il s'exprimera dimanche à la tribune juste après François Bayrou. Deux discours très politiques sont attendus", dévoile Julien Gasparutto.