Un bombardement fait huit morts dans la province d'Idlib

BEYROUTH (Reuters) - Huit personnes au moins ont été tuées vendredi dans un bombardement dans la province d'Idlib, dans le nord de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) qui impute ces tirs à l'artillerie gouvernementale.

Ce bilan est le plus élevé depuis qu'a été instaurée une zone démilitarisée dans cette province majoritairement tenue par les rebelles.

Selon l'OSDH, le bombardement a visé la ville de Jarjanaz qui se trouve en bordure de la zone démilitarisée dont les contours ont été dessinés en septembre par la Russie et la Turquie.

L'accord russo-turc a permis de repousser une offensive qui semblait alors imminente des forces pro-gouvernementales syriennes sur la province où vivent trois millions de personnes.

Il prévoit la création d'une zone démilitarisée courant sur 15 à 20 km à l'intérieur du territoire tenu par les rebelles que les rebelles djihadistes doivent quitter et d'où les armes lourdes doivent être retirées.

La principale force rebelle à Idlib est Tahrir al Cham, une coalition de groupes islamistes.

Cette semaine, le gouvernement syrien a accusé la Turquie de ne pas respecter ses obligations dans le cadre de l'accord conclu avec la Russie sur la création de la zone-tampon.

(Lisa Barrington; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français)