Un bistrot symbole involontaire des tensions sur l'islam

AFP Videos - France

Accusé d’interdire l’accès de son bar-PMU aux femmes par un reportage diffusé au JT de France 2 en décembre dernier, Amar Salhi, patron du Jockey Club à Sevran, s’est retrouvé bien malgré lui au cœur d’une polémique sur la radicalisation islamiste des banlieues françaises.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages