Un bazar de Mossoul-est visé par des tirs de mortiers

Des tirs de mortiers ont fait au mois deux morts et de nombreux blessés dans un marché couvert de Mossoul-est, la moitié de la ville sécurisée par les forces irakienne.

Les obus auraient été tirés par l’organisation Etat islamique, qui contrôle encore la partie occidentale de la deuxième cité d’Irak.

Le bazar de Nabi Younus, très fréquenté ce dimanche après-midi, se trouve à deux kilomètres du fleuve Tigre, qui sépare les deux parties de la ville.

A Mossoul-ouest, les combats font rage depuis plusieurs semaines entre le groupe djihadiste et les militaires irakiens.

Terror attack in eastern #Mosul. Da’ish fired mortars from the western side of the city on the Nabi Younis market on the eastern side. pic.twitter.com/tPOaTSVfxA— Musti Obaid (@MustiObaid) 26 mars 2017

L’Irak a par ailleurs ouvert une enquête sur des bombardements perpétrés par son allié américain le 17 mars dans un quartier de Mossoul-ouest, qui aurait fait plusieurs dizaines, voire centaines de victimes civiles.

La coalition internationale a reconnu avoir mené des frappes ce jour-ci dans le quartier d’Al Yadida, mais a expliqué que l’immeuble qui s’est effondré avait été piégé par les jihadistes du groupe Etat islamique.

La coalition reconnaît que le drame de Mossoul al-Jadida – entre 100 et 200 morts civils – est dû à une frappe aérienne. pic.twitter.com/9LvnDQs7iM— Samuel Forey (@SamForey) 26 mars 2017

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages