Au moins 49 morts dans une catastrophe aérienne au Népal

par Gopal Sharma
Au moins 49 des 71 occupants d'un avion de ligne bangladais ont trouvé la mort lundi dans l'accident de leur appareil lors de la phase d'atterrissage à Katmandou au Népal, ont rapporté les autorités. /Photo prise le 12 mars 2018/REUTERS/Navesh Chitrakar

par Gopal Sharma

KATMANDOU (Reuters) - Au moins 49 des 71 occupants d'un avion de ligne bangladais ont trouvé la mort lundi dans l'accident de leur appareil lors de la phase d'atterrissage à Katmandou au Népal, ont rapporté les autorités.

L'avion, un Bombardier Q400 de la compagnie US-Bangla, était parti de la capitale bangladaise, Dacca, avec à son bord 67 passagers et quatre membres d'équipage. Il a heurté une barrière en limite de l'aéroport et a pris feu, a expliqué Raj Kumar Chettri, directeur de l'aéroport.

"A ce stade, 49 personnes sont mortes et 22 sont soignées dans différents hôpitaux", a déclaré à la presse le directeur de l'Aviation civile népalaise, Sanjiv Gautam.

Les flammes ont pu être éteintes ensuite et les secouristes sont intervenus à l'intérieur de l'épave, dans un champ près de la piste de l'aéroport international Tribhuvan.

L'appareil transportait 33 passagers népalais, 32 Bangladais, un Chinois et un ressortissant des Maldives. Les quatre membres d'équipages sont bangladais.

D'après la direction de l'aéroport de Katmandou, le pilote, qui venait de recevoir l'autorisation de se poser, a indiqué à la tour de contrôle qu'il allait prendre un cap vers le nord. Aux contrôleurs aériens lui demandant s'il rencontrait un problème, il a répondu par la négative, a ajouté Raj Kumar Chettri.

Après deux boucles observées depuis le sol, les contrôleurs aériens ont indiqué au pilote que l'alignement de l'avion n'était pas bon, mais ce dernier n'a pas répondu.

La compagnie bangladaise a pour sa part évoqué une mauvaise communication des contrôleurs aériens népalais.


(Gopal Sharma; Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages