Un an de prison pour avoir mis du “caca dans la bouche” d’un enfant

·3 min de lecture
Un Lavallois de 28 ans a été condamné pour violences volontaires sur un enfant de 3 ans - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Un homme de 28 ans a été condamné à un total de 2 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval, qui le jugeait pour trois affaires différentes. Il a notamment été reconnu coupable de violences conjugales et de violences volontaires sur un enfant de 3 ans.

C’est un triple procès qui s’est tenu ce mardi 26 avril 2022 au tribunal correctionnel de Laval, dans le département de la Mayenne. Jugé pour trois affaires différentes, un homme de 28 ans a ainsi été condamné à un total de deux ans de prison ferme, rapporte le site de France Bleu. L’homme n’était pas présent à l’audience. Instable psychologiquement, il est actuellement recherché par la justice.

La première affaire remonte au 25 septembre 2019 et se déroule à Coudray, dans le sud de la Mayenne. Ce jour-là, l’accusé récupère l’enfant de sa compagne de l’époque auprès l’assistante maternelle qui le garde après l’école. En rentrant, l’homme s’aperçoit que le petit garçon de 3 ans a déféqué dans son slip. “C'était monstrueux, j'étais énervé parce que c'était horrible", a-t-il raconté en audition, avant de prétendre qu’il s’est contenté de le laver, de le mettre en pyjama, de le faire manger et de le mettre au lit. Mais quand sa mère rentre, l’enfant présente des rougeurs au sexe, se plaint de douleurs et raconte une toute autre version des faits : “il m'a mis du caca dans la bouche et je l'ai craché ensuite dans la douche.” Un comportement qui vaudra à l'homme un an de prison ferme, sans la moindre possibilité d’aménagement.

Des violences et un accident de voiture

La seconde affaire a lieu en septembre 2020. A cette époque, l’homme a changé de compagne mais sa nouvelle partenaire vient de le quitter. Ne supportant pas la rupture, il se met à la harceler téléphoniquement et à lui envoyer des menaces de mort. Il va même jusqu’à rentrer chez ses parents pour voler un sac à main ou couper l’eau de la maison. Plus tard, il menace le frère et même l’avocate de son ex. Il finit par gifler la jeune femme qui porte plainte, avant de faire machine arrière par peur des conséquences. Six mois de prison ferme supplémentaires lui sont ajoutés pour ces violences.

Enfin, troisième et dernière affaire, le Lavallois a été reconnu coupable d’avoir percuté un véhicule le soir du 9 octobre 2020 vers 23h, avant de s’enfuir dans la nuit. A bord de la voiture accidentée se trouve une femme qui subi des blessures nécessitant deux jours d’ITT (Interruption Temporaire de Travail). Arrêté par la police quelques heures plus tard, l’homme avait reconnu les faits mais dit avoir fui de peur de croiser la police alors qu’il conduisait sans assurance. Il a également précisé qu’il n’estimait pas être en tort dans le carambolage. Une affirmation qui n’a pas convaincu le tribunal puisqu’il a été condamné à six autres mois de prison ferme pour cette affaire.

VIDÉO - Vitaa maman comblée : tendres moments avec ses trois enfants... en jet privé !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles