Un émissaire syrien dénonce le "message" américain à Pyongyang

L'ambassadeur de Syrie en Corée du Nord a dénoncé le bombardement par l'armée américaine d'une de ses bases aériennes et a estimé qu'envoyer de la sorte un "message" à la Corée du Nord était irresponsable. /Photo prise le 29 mars 2017/REUTERS/Mohammad Hamed

PYONGYANG (Reuters) - L'ambassadeur de Syrie en Corée du Nord a dénoncé le bombardement par l'armée américaine d'une de ses bases aériennes et a estimé qu'envoyer de la sorte un "message" à la Corée du Nord était irresponsable.

Des bâtiments de la marine américaine ont tiré ce mois-ci 59 missiles Tomahawk contre une base aérienne syrienne, à la suite d'une attaque chimique attribuée par Washington au régime syrien. Mardi, d'autre part, l'armée américaine a annoncé avoir largué la plus importante bombe conventionnelle jamais utilisée au combat, contre un réseau de grottes et de tunnels servant d'abris aux djihadistes de l'Etat islamique en Afghanistan.

Le vice-président américain Mike Pence, en visite en Corée du Sud, a adressé lundi un avertissement à la Corée du Nord, déclarant que les récentes frappes américaines en Syrie -- l'un des rares alliés de la Corée du Nord -- et en Afghanistan montraient qu'il ne fallait pas abuser de la patience et de la détermination de Donald Trump.

L'agence de presse nord-coréenne KCNA a envoyé lundi une lettre du numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, au président syrien Bachar al Assad à l'occasion du 70e anniversaire de l'indépendance de la Syrie.

(Sue-Lin Wong; Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages