Ultradroite : "Complément d'enquête" sur AFO, une organisation soupçonnée d’avoir préparé des attentats ciblant les musulmans

·1 min de lecture

Qui sont ces Français adeptes des stages de survivalisme et désireux de se former au maniement des armes ? Issus de l'ultradroite, certains sont particulièrement surveillés par les services du renseignement. Fichés S, 3 000 d'entre eux représenteraient une menace grave pour la sécurité publique ou la sûreté de l'Etat.

Juin 2018. Les services antiterroristes interpellent une douzaine d’individus. Les enquêteurs les soupçonnent de vouloir commettre des attentats contre des cibles de confession musulmane. Nom de code de cette organisation : AFO, pour Action des forces opérationnelles. "Complément d'enquête" revient sur cette affaire dans un numéro consacré à l'ultradroite, diffusé le 29 avril 2021.

Un collectif au nom guerrier, les Volontaires pour la France

Tout commence avec un collectif au nom guerrier : les VPF, les Volontaires pour la France. "C'est un groupe qui veut s'opposer à l'islamisation, qui cultive un style un peu militaire...", explique le spécialiste de l'extrême droite Nicolas Lebourg. A sa tête, un général en retraite, Antoine Martinez, qui vilipende "une immigration massive, incompatible avec nos valeurs, nos mœurs…" C'est à partir des attentats de 2015 qu'une partie des militants décide de passer à l'action.

Rupture après les attentats de 2015

Selon les enquêteurs, ce changement de stratégie aurait été impulsé par un certain Guy Sibra, un ancien policier. En octobre 2017, il quitte les VPF pour fonder l'AFO, Action des forces opérationnelles. Il est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles