Ukraine: Zelensky se rend sur la ligne de front après la mort de deux soldats

·2 min de lecture

Après plusieurs mois de calme relatif, les armes retentissent à nouveau dans le Donbass, à l'est de l'Ukraine, où deux soldats ont été tués jeudi 11 février février. Le président Volodymyr Zelensky s'est d'ailleurs rendu sur la ligne de front, accompagné de diplomates occidentaux, afin de rappeler que le conflit n'est pas du tout réglé, et qu'il peut de nouveau dégénérer à tout moment.

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

En habit couleur camouflage, et enserré dans un gilet pare balles, le président Volodymyr Zelensky s'est approché jeudi à quelques centaines de mètres de la ligne de contact, avec juste derrière lui les ambassadeurs de la France, de l'Allemagne, des USA, de la Grande-Bretagne, de la Suède et du Canada.

Le chef de l'État ukrainien est venu rappeler à ses soldats l'importance de tenir le cessez-le-feu, même quand les forces séparatistes font parler les armes, condition sine qua non, selon lui, pour résoudre le conflit par la négociation.

Ne pas répondre aux tirs ennemis, ou a minima, est une des constantes de la stratégie militaire de Volodymyr Zelensky. Cela a permis d'aboutir en août dernier à un cessez-le-feu qui a tenu bon an mal an cinq mois et apporté un peu de repos aux habitants du Donbass. Mais cette attitude passive irrite dans les rangs de l'armée, qui depuis le début de l'année, se remet à compter les pertes.

Jeudi, deux soldats ont été tués à quelques heures d'affilée, le premier par une balle de sniper, le second, fauché par une mitrailleuse lourde. Ces accrochages portent à huit le nombre de soldats ukrainiens tués au combat depuis le début de l'année. Ce qui est déjà bien plus que durant les six premiers mois du cessez-le-feu.