Ukraine: Washington estime que les frappes russes prouvent que le cessez-le-feu était "cynique"

Le cessez-le-feu de 36h ordonné par Vladimir Poutine en Ukraine n'a pas été respecté ce vendredi, indignant la communauté internationale.

Les États-Unis ont estimé que les frappes conduites vendredi dans l'est de l'Ukraine montraient que le cessez-le-feu annoncé par Vladimir Poutine pour le Noël orthodoxe constituait une démarche "cynique".

Le porte-parole du département d'État, Ned Price, rappelant avoir déjà utilisé cet adjectif pour décrire l'annonce russe la veille, a déclaré vendredi à la presse: "Je crois que la validité de cette évaluation a été confirmée, étant donné ce à quoi nous avons assisté toute la journée."

"Notre scepticisme est justifié par ce dont nous avons été témoins de la part de la Russie tout au long de ce conflit", a-t-il ajouté.

"Notre inquiétude est que Moscou n'utilise un quelconque arrêt des combats pour se rééquiper, se regrouper et enfin réattaquer en faisant preuve de plus de vengeance, de brutalité et même de létalité", a-t-il encore dit.

Des duels d'artillerie se poursuivaient vendredi à Bakhmout, épicentre des combats dans l'est de l'Ukraine, ainsi que des bombardements ailleurs dans le pays.

L'annonce par Moscou de ce cessez-le-feu unilatéral de 36 heures a été dénoncé comme une manoeuvre par Kiev et ses alliés occidentaux.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Russie lance son troisième sous-marin de la classe Lada