Ukraine : Washington accuse Moscou de travailler à l'annexion de territoires ukrainiens

Les Etats-Unis accusent la Russie de travailler à l'annexion des territoires ukrainiens par la force. Le point sur la situation en Ukraine ce mercredi 20 juillet.

La résistance ukrainienne, répond à l'attaque russe. La guerre sur le terrain se poursuit en Ukraine, avec peu de gains territoriaux pour les forces d'invasion. Mais dans les parties du Donbass déjà prises par la Russie, les Etats-Unis craignent que Moscou n'ait l'intention de renforcer son contrôle par l'annexion. Selon eux, les zones visées seraient Kherson, Zaporijia, ainsi que toute la région de Donetsk et Lougansk, où la Russie semble organiser des référendums fictifs, dès le mois de septembre.

La Maison Blanche affirme que cela ne ferait que renforcer son soutien à Kiev, comme l'indique John Kirby, porte-parole de la défense des Etats-Unis : "L'annexion par la force serait une violation de la Charte des Nations Unies, et nous ne permettrons pas qu'elle soit incontestée ou impunie. Nous continuerons à fournir à l'Ukraine de l'assistance en matière de sécurité. Dans le courant de la semaine, le gouvernement annoncera de nouvelles livraisons d'armes et d'équipements à l'Ukraine. Il s'agira de la seizième livraison de ce type pour soutenir Kyiv, depuis que le président a pris ses fonctions".

Afin de lever les doutes sur cette manipulation des propagandistes russes et de ceux qui les aident en Ukraine ou ailleurs, un instrument de contrôle parlementaire sera mis en place.

L'armement américain est une aide immense pour les forces ukrainiennes. Des armes, qui selon le ministre russe de la défense, seraient présentes sur le marché noir ainsi qu'au Proche-Orient, sans toutefois en apporter la preuve. Des informations rejetées par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui y voit de la propagande du Kremlin : "Nos partenaires sont informés de la manière dont nous utilisons les armes qui nous ont été fournies. Mais afin de lever les doutes sur cette manipulation des propagandistes russes et de ceux qui les aident en Ukraine ou ailleurs, un instrument de contrôle parlementaire sera mis en place."

Pas de bilan sur le nombre de civils décédés

Alors que la guerre s'intensifie, avec des bombardements de part et d'autre, la seule certitude est que les civils paient un lourd tribut dans les villages et les villes situés le long de la ligne de front. Pour l'heure, il n'existe aucun bilan global sur le nombre de morts.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles